•  

    Trentemoult

    Se poser et Pauser (49)

     

    A quelques pas (ou plutôt de brasses de Nantes), échapper à la ville et savourer le calme de cet ancien petit village de pêcheurs.

    Se poser et Pauser (49)

     

    Parcourir les ruelles colorées...

    Se poser et Pauser (49)

     

    ... et fleuries (c’était au printemps!)

    Se poser et Pauser (49)

    Se poser et Pauser (49)

     

    Depuis Nantes, une navette bateau traverse la Loire et nous amène dans cette bourgade. Un charmant petit détour!


    1 commentaire
  •  

    Me voilà parée pour la saison froide!

    Chaussettes à fleurs

     

    Beaucoup de plaisir à tricoter cette paire de chaussettes, même si j'ai dû défaire plusieurs fois quelques tours! Avec de la laine Jawoll de Lang, je suis partie du modèle de Stone Knits Star of the Snow socksComme les edelweiss ne donnaient pas très bien, je les ai transformées, peut-être des œillets?

    Chaussettes à fleurs

     

    ... et j'ai aussi rajouté une petite guirlande vers le bout du pied.

    Chaussettes à fleurs

    Chaussettes à fleurs

     

    J'aime bien l'idée du talon et de la pointe de pied en noir!

    Chaussettes à fleurs

     

    Mademoiselle Azalée s'est enthousiasmée pour mes chaussettes et je ne pouvais pas lui refuser une paire. Me voilà repartie avec mes 5 aiguilles...

    Chaussettes à fleurs

     

    ... pour tricoter le modèle qu'elle a choisi tiré du livre de Stine und Stitch.

    Chaussettes à fleurs

     

    Je teste une autre manière de réaliser le talon (en rangs raccourcis)... j'aime bien essayer de nouveaux trucs!


    11 commentaires
  •  

    Parcourir les sentiers, c'est aussi se laisser séduire par la roche alentour. J'avoue que pour moi qui ai grandi dans le Jura, entre le vert des sapins et le vert des pâturages, il m'a fallu du temps pour apprécier tous ces cailloux que l'on croise sur les montagnes. Auparavant, tous les sommets étaient pareils pour moi, gris et blancs, et je ne voyais pas de différence entre eux mis à part leur forme. Petit à petit, surtout grâce à Monsieur Azalée, j'ai pris conscience de l'immense variété des rochers qui bordent le sentier et même si je n'y connais presque rien en géologie, je peux apprécier l'environnement minéral!

    Randonner près du barrage d'Emosson permet de rencontrer des paysages divers...

    Au bord du chemin... la pierre

     

    La silhouette imposante du Mont-Blanc et de son massif, bien sûr,

    Au bord du chemin... la pierre

     

    La chaîne des Perrons, sa jolie crête dentelée...

    Au bord du chemin... la pierre

     

    ... et ses parois aux teintes rosées, paradis des grimpeurs.

    Au bord du chemin... la pierre

     

    La montée vers le Col de la Terrasse, de gros pierriers qui racontent que la montagne s'érode!

    Au bord du chemin... la pierre

     

    Derrière le Col (2700 m), des paysages presque désertiques...

    Au bord du chemin... la pierre

     

    ... car la neige éternelle s'est retirée ces dernières années...

    Au bord du chemin... la pierre

     

    ... et la végétation commence à peine à s'installer.

    Au bord du chemin... la pierre

     

    La roche offre de beaux contrastes...

    Au bord du chemin... la pierre

     

    ... et déploie des surfaces de dessins harmonieux.

    Au bord du chemin... la pierre

     

    Et les deux versants du lac du Vieux Emosson mettent également en évidence la diversité des roches. Blanches d'un côté...

    Au bord du chemin... la pierre

    Au bord du chemin... la pierre

     

    ... noires de l'autre...

    Au bord du chemin... la pierre

     

    ... pour former des décors saisissants, c'est sûr!

    Au bord du chemin... la pierre

     


    2 commentaires
  •  

    Madalena, Île de Pico (Açores)

    Se poser et Pauser (48)

     

    Dans le fracas des vagues, contempler cette nature si puissante, se sentir si petite, si fragile face à cette force... Océan ou montagne, beaucoup de similarité dans les émotions en présence de ces éléments!


    2 commentaires
  •  

    Même si les journées restent encore bien chaudes et ensoleillées, une ambiance de fin d'été s'installe au bord du sentier!

    En moyenne altitude, les prés se dorent.

    Au bord du chemin... fin d'été

     

    Plus haut, les dernières fleurs s'épanouissent: la gentiane champêtre...

    Au bord du chemin... fin d'été

     

    ... la gentiane pourpre...

    Au bord du chemin... fin d'été

     

    ... quelques pieds d'adénostyles...

    Au bord du chemin... fin d'été

     

    ... et bien sûr les touffes de bruyère.

    Au bord du chemin... fin d'été

     

    Les fruits colorés offrent un festin aux oiseaux...

    Au bord du chemin... fin d'été

     

    ... et aux promeneurs.

    Au bord du chemin... fin d'été

     

    La neige se fait plus rare...

    Au bord du chemin... fin d'été

     

    ... et le bruit des cascades s'adoucit.

    Au bord du chemin... fin d'été

     

    Les champignons pointent enfin leur chapeau...

    Au bord du chemin... fin d'été

    Au bord du chemin... fin d'été

    Au bord du chemin... fin d'été

     

    Et quelques bienheureux se reposent sans se douter qu'il va falloir bientôt quitter ces lieux enchanteurs!

    Au bord du chemin... fin d'été

     

    Une randonnée entre les Marécottes et le Lac de Blantzin en passant par l'Alpage d'Emaney!


    5 commentaires
  •  

    La saison des randonnées n'est pas terminée, mais ma broderie nomade oui!

    Broderie nomade

     

    Un ouvrage qui a vu le jour le long de la route que j'emprunte à vélo pour aller en ville. Au mois de juin, elle était bordée de coquelicots...

    Broderie nomade

    Broderie nomade

     

    ... à profusion...

    Broderie nomade

     

    ... si bien que je n'ai pas hésité à en cueillir pour les marteler! J'avais fait une jolie expérience pour mon Journal Textile! Me voilà à tatakizomer...

    Broderie nomade

     

    ... et à mettre en place un projet de broderie sur une toile teinte l'été dernier.

    Broderie nomade

     

    Encore toute imprégnée par la technique de Dijanne Cevaal,  j'ai brodé ces coquelicots en suivant le fil de mes idées et de mes randonnées.

    Broderie nomade

    Broderie nomade

     

    J'ai placé au-dessous un molleton de coton, ce qui m'a permis de broder sans utiliser de tambour ni toile à beurre, très pratique!

    Broderie nomade

     

    Les points, je les ai généralement glanés  sur des images présentant des points de crazy broderie.

    Broderie nomade

    Broderie nomade

    Broderie nomade

     

    Voilà, à présent, il n'y a plus qu'à finaliser un montage...

    Broderie nomade

     

    ... c'est en réflexion!


    12 commentaires
  •  

    Thoune, près du château

    Se poser et Pauser (47)

     

    Sous les géraniums et au pied d'un figuier prendre le temps dans cette petite ville charmante de l'Oberland Bernois. On dit que les Bernois sont lents (leur dialecte traîne un peu, c'est vrai!) alors prenons leur rythme...

    Se poser et Pauser (47)

     

    ... et sachons nous laisser surprendre par ce qui nous entoure!


    1 commentaire
  •  

    Lorsque le sentier s'approche d'un éboulis de pierres qui prennent des tonalités vert-jaune, je sais que je vais rencontrer du lichen tapissant les cailloux et je ne peux m'empêcher de m'arrêter et de le contempler. Ce fut le cas lors de notre montée vers le Mur de Hannibal (voir le 20.08).

    Au bord du chemin... le lichen géographique

     

    Un drôle d'organisme le lichen car il s'agit en fait d'une cohabitation entre une algue et un champignon. Tous deux se complètent: l'algue, grâce à la photosynthèse, nourrit le champignon et celui-ci fournit à sa compagne de l'eau, de la protection et des sels minéraux. A eux deux, ils forment une sacrée équipe, capable de résister à des conditions de vie très sévères, comme en haute montagne.

    Le lichen qui se développe ici sur des roches siliceuses se nomme lichen géographique: eh oui, on dirait qu'il dessine les cartes du monde!

    Au bord du chemin... le lichen géographique

    Au bord du chemin... le lichen géographique

     

    Et c'est fort joli! Ces motifs pourraient même faire penser à de la broderie, des petits points de nœud, non?

    Au bord du chemin... le lichen géographique

    Au bord du chemin... le lichen géographique

     

    Et si l'on cherche attentivement, on reconnaît certaines contrées...

    Au bord du chemin... le lichen géographique

     

    ... je crois bien avoir trouvé la Suisse!


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique