•  

    Quand les températures montent, rien de mieux que de monter aussi! Et si possible, partir de bon matin!

    De la Fouly, nous nous engageons sur le sentier qui mène à l'A Neuve, mais il va falloir traverser le désert...

    Cabane de l'A Neuve

     

    ... pas vraiment désertique!

    Cabane de l'A Neuve

     

    Derrière nous, en-dessous, le village de La Fouly.

    Cabane de l'A Neuve

     

    Au-dessus, devant, une jolie crête dentelée, les Aiguilles Rouges du Dolent.

    Cabane de l'A Neuve

     

    Au loin, le bruit du torrent, le voilà au contour, chutes splendides et vacarme étourdissant!

    Cabane de l'A Neuve

    Cabane de l'A Neuve

    Cabane de l'A Neuve

     

    Les prairies se raréfient...

    Cabane de l'A Neuve

     

    ... la roche étale son territoire.

    Cabane de l'A Neuve

     

    Et surtout le glacier perd du terrain! Là où se trouve le petit lac s'étendait le glacier, il y a encore une trentaine d'année ...

    Cabane de l'A Neuve

     

    ... le sentier longeait les séracs!

    Heureusement, il reste encore de la glace au pied du Mont-Dolent pour donner au paysage son caractère de haute-montagne.

    Cabane de l'A Neuve

     

    Gris et blanc devant nous, verdoyant derrière en direction du fond du Val Ferret.

    Cabane de l'A Neuve

     

    Au-dessus de notre tête, la cabane apparaît, on aperçoit son toit et son drapeau.

    Cabane de l'A Neuve

     

    Dernière grimpette sur la moraine, la voilà qui se rapproche!

    Cabane de l'A Neuve

    Cabane de l'A Neuve

     

    Une pause et un repas bien mérités sur cette terrasse à la vue imprenable à 2734 m!

    Cabane de l'A Neuve

    Cabane de l'A Neuve

     

    Un petit courant frais, juste ce qu'il faut!

    Cabane de l'A Neuve

     

    On est si bien que je sors ma broderie nomade, histoire de faire quelques points!

    Cabane de l'A Neuve

     

    Il va falloir quand même redescendre! On salue le Mont-Dolent dont le sommet est pile à la frontière de l'Italie, la France et la Suisse.

    Cabane de l'A Neuve

     

    On retrouve la pierre polie par les glaciers...

    Cabane de l'A Neuve

     

    ... le torrent qui chante encore plus fort, car la neige fond...

    Cabane de l'A Neuve

     

    ... et les couleurs des fleurs.

    La marguerite des Alpes...

    Cabane de l'A Neuve

    Cabane de l'A Neuve

     

    ... et l'épilobe des alluvions.

    Cabane de l'A Neuve

     

    Je la verrais bien en broderie celle-ci ... qu'en pensez-vous?

    Cabane de l'A Neuve

     

    Cabane de l'A Neuve

    Vous pouvez consulter la carte en grand ICI

     


    3 commentaires
  •  

    Dans la paroi des Dents de Morcles (2500 m)

    Se poser et Pauser (43)

     

    En randonnant vers la grande Dent de Morcles, s’arrêter sur un banc et contempler les Dents du Midi et le Chablais qui s'offrent devant les yeux.

    Se poser et Pauser (43)

     

    Mais le plus impressionnant ne se trouve pas du côté des falaises qui plongent vers la plaine, mais vers cette porte en bois encastrée dans la montagne...

    Se poser et Pauser (43)

    Se poser et Pauser (43)

     

    ... qui cache un ancien abri militaire, construit il y a plus d'un siècle et qui est resté quasiment en l'état!

    Se poser et Pauser (43)

     

    Tout là-haut se trouvait un réseau de fortins construits pour protéger notre pays des guerres, notamment pour couper les voies principales nord-sud de l'Europe. Utilisées jusque dans les années 1950, ces casemates permettaient aux soldats de vivre en autarcie là-haut dans la montagne. Celle-ci est la mieux conservée et en regardant à l'intérieur, le temps y est figé, on y voit tables, couchettes, fourneau, pioche.  

    Pour mesurer toute la folie de ces constructions, je vous emmène vers le sommet de la grande Dent accessible par ce côté grâce aux militaires qui ont creusé la roche pour y façonner un chemin!

    Nous partons de la cabane de la Tourche...

    Se poser et Pauser (43)

     

    ... et longeons le flanc de la montagne. Nous croisons un troupeau de moutons qui bénéficient d'une vue splendide pour brouter!

    Se poser et Pauser (43)

    Se poser et Pauser (43)

     

    Le Mont-Blanc en personne!

    Se poser et Pauser (43)

     

    Une première grimpette pour arriver au banc de la casemate!

    Se poser et Pauser (43)

     

    Petite pause contemplative avant de s'engager dans la Grande Vire

    Se poser et Pauser (43)

     

    Les restes du chemin militaire permettent de s'élever sans trop de peine dans la paroi de la montagne.

    Se poser et Pauser (43)

     

    Il faut tout de même bien regarder où on met les pieds et éviter de faire partir des cailloux. Heureusement nous ne rencontrons que 2 autres personnes!

    Se poser et Pauser (43)

    Se poser et Pauser (43)

     

    Dernier petit effort pour passer la brèche qui mène au sommet...

    Se poser et Pauser (43)

    ...et nous voilà arrivés!

    Se poser et Pauser (43)

     

    Les pieds bien en sécurité à 2969 m pour admirer le panorama des Alpes valaisannes...

    Se poser et Pauser (43)

     

    ... jusqu'au Lac Léman qu'on devine au fond!

    Se poser et Pauser (43)

     

    Pique-nique en compagnie des chocards.

    Se poser et Pauser (43)

     

    Et retour par le même chemin! Le sentier ne s'est pas élargi...

    Se poser et Pauser (43)

     

    ... et ce n'est pas un problème pour les bouquetins que nous croisons!

    Se poser et Pauser (43)

     

    Nous repassons devant la casemate, le soleil s'est étendu sur la face de la montagne.

    Se poser et Pauser (43)

     

    Nous suivons tranquillement le chemin pour rejoindre notre voiture en prenant le temps de nous émerveiller devant toutes les petites fleurs de montagne (cf le post d'hier!)

    Se poser et Pauser (43)

     

    De retour aux Marécottes,  en voyant de loin les Dents de Morcles, difficile de croire que nous sommes montés dans cette falaise de pierraille, que nous y avons trouvé une casemate, qu'il y a un sentier et qu'il est bordé de si jolies fleurs!

    Se poser et Pauser (43)

    Se poser et Pauser (43)

     


    3 commentaires
  •  

    Les Dents de Morcles, ce sont ces deux masses qui dominent le bas de la Vallée du Rhône, face aux Dents du Midi. Deux gros tas de cailloux!

    Ici la petite Dent de Morcles, on la reconnaît à ses couches de roches sédimentaires plissées.

    Au bord du chemin... dans la caillasse

     

    De la vallée on a de la peine à s'imaginer que dans ce paradis minéral la végétation s'épanouit avec bonheur et couleurs, tout en discrétion, cependant!

    Au bord du chemin... dans la caillasse

     

    Voici les trouvailles du jour au bord du sentier, n'oubliez pas de cliquer sur les photos pour les agrandir!

    La campanule recherche de petites fentes pour s'installer...

    Au bord du chemin... dans la caillasse

     

    ... de même que l'érine des Alpes

    Au bord du chemin... dans la caillasse

     

    La renoncule des glaciers apprécie aussi ces zones caillouteuses à plus de 2300 m...

    Au bord du chemin... dans la caillasse

     

    ... et le doronic cherche à s'abriter au creux des rochers.

    Au bord du chemin... dans la caillasse

     

    Même si l'été bat son plein, les petites pensées s'épanouissent à cette saison dans ce beau calcaire gris argenté.

    Au bord du chemin... dans la caillasse

     

    L'androsace helvétique ne pousse que sur cette roche, le calcaire, toute mimi elle se calfeutre où elle peut.

    Au bord du chemin... dans la caillasse

     

    Une autre plante qui aime l'altitude: le saxifrage à feuilles opposées. On la trouve en Valais à plus de 4000 m. 

    Au bord du chemin... dans la caillasse

     

    La bétoine des Alpes, grâce à une petite parcelle de gazon, se déploie aussi dans ces pentes.

    Au bord du chemin... dans la caillasse

     

    Et que dire du tabouret à feuilles rondes qui s'éparpille entre les pierres calcaires jusqu'à plus de 3000 m, une si petite plante, un si joli mauve.

    Au bord du chemin... dans la caillasse

     

    Il a inspiré ces quelques lignes  à Edward Whimper, le grand alpiniste, en découvrant cette plante dans ses ascensions: "... il m’est arrivé, dis-je, de laisser tomber mes regards sur les chétives plantes que je rencontrais et qui n’avaient parfois qu’une seule fleur sur une seule tige, humbles pionnières de la végétation, atomes de vie dans un monde de désolation, montées si haut, de si loin et de si bas, qui saurait dire comment ? et qui trouvent une maigre subsistance dans quelques recoins privilégiés de ce sol aride." (Escalade dans les Alpes)

    Au bord du chemin... dans la caillasse

     

    Je vous laisse méditer sur ce tabouret!

    Demain vous aurez droit à un banc!


    1 commentaire
  •  

    La voilà terminée ma cousette. Cette réalisation a permis de ne pas cacher au fond d'un tiroir l'échantillon du plaid nomade à la façon de Dijanne Cevaal.

    Cousette nomade

    Cousette nomade

    Cousette nomade

    Cousette nomade

    Cousette nomade

    Cousette nomade

     

    Pour le montage, j'ai repris la technique mise au point par Gypsy Color pour la trousse Novembre Rouge. Je l'avais beaucoup appréciée et je l'ai adaptée pour la forme de cette cousette.

    Cousette nomade

    Cousette nomade

    Cousette nomade

     

    Les ronds imprimés fournis par Dijanne n'étaient pas vraiment ronds et les marges plutôt réduites, il a fallu jongler pour la mise en place de l'extérieur!

    Cousette nomade

    Cousette nomade

     

    J'ai énormément apprécié cette technique de broderie, voilà pourquoi je suis repartie dans un nouveau projet qui s'en inspire!

    Cousette nomade

     

    A suivre...


    5 commentaires
  •  

    Pour une fois, nous ne serons pas dans le silence et la solitude en montagne, mais dans les bouchons pour y arriver, dans la foule pour marcher et écouter de la musique!

    Barrage Volant, c'est le nom du spectacle présenté dans le cadre du Cosmojazz, un festival de musique organisé dans les vallées de Chamonix et du Trient. Ce festival met en place des concerts dans des lieux inhabituels en montagne, qu'il faut généralement rejoindre à pied ou en remontée mécanique. Pour ses 10 ans, André Manoukian a fait le pari de faire venir des spectateurs au pied du barrage du Vieux-Emosson, dans un lieu grandiose à 2200 m. Et le public s'est déplacé!

    Barrage Volant

    Barrage Volant

     

    Assis en pleine nature, sur un tas de cailloux ou un rocher, nous avons eu la chance d'écouter l'André Manoukian Quartet accompagné d'une chorale de 120 chanteurs. Mais surtout nous avons eu l'occasion d'admirer la Compagnie NEO en chorégraphie aérienne contre le barrage.

    Voilà les 6 danseurs qui passent le parapet du barrage...

    Barrage Volant

     

    ... pour s'engager sur les cordes et commencer leur voltige en musique!

    Barrage Volant

     

    Époustouflant! 

    Barrage Volant

    Barrage Volant

     

    Et quand le soleil sort enfin des nuages, les jeux d'ombre sont féeriques!

    Barrage Volant

    Barrage Volant

     

    Après la présentation, nous gagnons le haut du mur.

    Vue sur la scène au pied du barrage.

    Barrage Volant

     

    Et aperçu de l'arrière scène!

    Barrage Volant

    Barrage Volant

     

    Avec un coup d’œil dans le lac derrière le mur!

    Barrage Volant

     

    Nous repartons vers le barrage d'Emosson (le grand) au rythme du concert suivant...

    Barrage Volant

     

    ... dans un magnifique décor!

    Barrage Volant

     

    Le Cosmojazz a lieu encore toute cette semaine et si vous voulez en savoir plus sur la compagnie NEO, c'est ICI


    6 commentaires
  •  

    Les Marécottes

    Se poser et pauser (42)

     

    Au frais au bord du Triège, sous les sapins au fond du vallon...

    Se poser et pauser (42)

     

    ... se reposer quelques instants avant de grimper la pente de l'autre côté.

    Se poser et pauser (42)

     


    1 commentaire
  •  

    Le sentier qui monte au-dessus du barrage de Salanfe en direction du Col du Jorat traverse des prés de toute beauté en cette mi-juillet.

    Au bord du chemin... bouquet au choix

     

    La variété de plantes qui poussent dans ces prairies sèches bien exposées au soleil est exceptionnelle!

    Au bord du chemin... bouquet au choix

     

    Je vous laisse choisir votre bouquet, il y en a pour tous les goûts!

    Une petite poignée de sarriette? 

    Au bord du chemin... bouquet au choix

     

    Accompagnée de gaillet léger?

    Au bord du chemin... bouquet au choix

     

    Quelques centaurées mêlées au jaune des épervières?

    Au bord du chemin... bouquet au choix

     

    Ou plutôt une grosse brassée d'arnicas?

    Au bord du chemin... bouquet au choix

     

    Un petit bouquet d'orchis? Des fleurs si raffinées...

    Au bord du chemin... bouquet au choix

    Au bord du chemin... bouquet au choix

     

    ... et à l'odeur subtile quand il s'agit de l'orchis vanillé

    Au bord du chemin... bouquet au choix

     

    Préférez-vous une botte de sainfoin?

    Au bord du chemin... bouquet au choix

     

    Que diriez-vous du jaune éclatant des potentilles?

    Au bord du chemin... bouquet au choix

     

    Ou de celui des pédiculaires?

    Au bord du chemin... bouquet au choix

     

    Peut-être choisiriez-vous le bleu tendre de la fleur de lin?

    Au bord du chemin... bouquet au choix

     

     Même si le bouquet ne risque pas d'être touffu!

    Au bord du chemin... bouquet au choix

     

    Face au lac de Salanfe et à la Tour Sallière...

    Au bord du chemin... bouquet au choix

     

    ... au milieu de cet immense jardin, je me suis assise pour broder...

    Au bord du chemin... bouquet au choix

     

    ... c'est sûr qu'il y a là de quoi être inspirée!

    Au bord du chemin... bouquet au choix

     


    4 commentaires
  •  

    Quand l'eau dévale la pente, franchissant les rochers, c'est toujours un spectacle pour les yeux et les oreilles. Et quand la végétation vient apporter sa touche de couleur et de forme, le plaisir s'intensifie!

    Torrent fleuri

    Torrent fleuri

    Torrent fleuri

    Torrent fleuri

     

    Des souches qui deviennent pots de fleurs...

    Torrent fleuri

    Torrent fleuri

    Torrent fleuri

     

    Quel bonheur de traverser ce genre de décor...

    Torrent fleuri

     

    ... de suivre le sentier en longeant le torrent...

    Torrent fleuri

     

    ... et de croiser plus bas les chutes qui jaillissent par-dessus les rochers!

    Torrent fleuri

     


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique