• Au bord du chemin... contrastes

     

    Changer d'altitude permet d’observer la végétation à divers stades de floraison. Le week-end dernier, entre 1500 et 1800 m environ, les fleurs ont fait place aux graines, prêtes à s'envoler ou se déposer alentour...

    Au bord du chemin... contrastes

     

    Les couleurs se dégradent entre le beige crème et le brun...

    Au bord du chemin... contrastes

    Au bord du chemin... contrastes

    Au bord du chemin... contrastes

    Au bord du chemin... contrastes

    Au bord du chemin... contrastes

     

    Si l'on s'élève, qu'on dépasse la barre des 2000 m, limite des arbres...

    Au bord du chemin... contrastes

     

    ... les couleurs de l'été réapparaissent! Le mauve des gentianes champêtres...

    Au bord du chemin... contrastes

    Au bord du chemin... contrastes

     

    Le bleu des gentianes ciliées...

    Au bord du chemin... contrastes

    Au bord du chemin... contrastes

     

    Et le jaune des saxifrages.

    Au bord du chemin... contrastes

     

    Cette plante porte bien son nom qui vient du latin "qui brise les pierres". Le long du sentier, elle se plaît dans la caillasse! En compagnie des campanules...

    Au bord du chemin... contrastes

     

    ... ou seules.

    Au bord du chemin... contrastes

     

    Dans ce monde si minéral, au pied des Dents du Midi, on apprécie ces bouquets d'été qui persistent!

    Au bord du chemin... contrastes

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :