• Dépoussiérer les rouets

     

    Il y a déjà plusieurs mois, j'ai eu la chance de recevoir de mon amie Madeleine un magnifique rouet Ashford en très bon état.

    Dépoussiérer les rouets

     

    Malheureusement, l'hiver dernier, Madeleine, déjà âgée, nous a quittés. Et pour lui rendre hommage, j'avais vraiment envie de mettre en route ce rouet, surtout que son fils est venu m'apporter dernièrement un cantre et des bobines qu'il avait retrouvés dans les affaires de sa maman. Le matériel au complet, il fallait que la roue tourne!

    Vous vous souvenez peut-être que je vous avais déjà parlé de filage ici, car dans ma lointaine jeunesse je filais déjà la laine et à l'époque je m'étais achetée un rouet Louët que j'ai toujours et que j'avais remis en route il y a quelques temps (ouh lala le temps passe vite!).

    Dépoussiérer les rouets

     

    Donc le filage n'est pas une activité nouvelle pour moi, mais il a fallu tout de même que je découvre le fonctionnement du rouet de Madeleine et que je reprenne les laines peignées entre les mains pour tenter d'en faire un fil! 

    Cela s'est relativement bien passé...

    Dépoussiérer les rouets

     

    ... j'ai filé 2 bobines (celles du bas)...

    Dépoussiérer les rouets

     

    ... en vue de faire un fil double. En fouinant sur le web, j'ai découvert des tas de choses que je ne connaissais pas sur le filage et j'ai donc essayé d'apprendre à retordre les fils. Je m'y suis mise et j'ai obtenu un bel écheveau de laine prêt à être tricoté, mais ce ne sera pas pour des chaussettes!

    Dépoussiérer les rouets

     

    Il y a encore du chemin pour que mon fil s'affine! Voilà pourquoi je suis allée chercher au fond de ma cave des restes de laines cardées qui datent du siècle passé (et qui sentent mauvais, mais tant pis!).

    Dépoussiérer les rouets

     

    ... et que j'ai fait tourner la roue pour m'entraîner!

    Dépoussiérer les rouets

     

    J'ai aussi repris mon ancien rouet pour comparer le travail sur les deux objets.

    Dépoussiérer les rouets

     

    Je sens qu'il faudra encore pédaler et filer quelques mètres de fil pour trouver une grosseur acceptable et de la régularité. Pour l'instant, je vais faire une pause, car je sens que mon genou droit n'apprécie pas trop cet entraînement intense et je n'aimerais pas lui offrir une tendinite!

    Dépoussiérer les rouets

     

    Mais ce n'est que partie remise!

    Belle semaine!


    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Lundi 18 Mai à 07:20
    amandine

    ça donne envie en tout cas, c'est très régulier ce que tu obtiens ! belle journée, bises 

    2
    Lundi 18 Mai à 08:30

    Ah, filer au rouet... j'adore, et l'avantage pour moi c'est que le mien de rouet a deux pédales... c'est plus confortable pour les genoux. Bises

    3
    Lundi 18 Mai à 08:40

    Quel merveilleux cadeau ! Madeleine ne mourra pas vraiment tant que tu feras tourner son rouet en pensant à elle ! 

    4
    Lundi 18 Mai à 08:42

    C’est quelque chose que je veux apprendre dès que l’on pourra aller faire un stage je regarde où j’irai

    5
    Capucine
    Lundi 18 Mai à 09:31
    C’est extra ! J’aime les irrégularités de la laine filée au rouet ! Où est le temps de mon métier à tisser que je n’ai plus dû au déménagement...
    mille bonnes choses Madame touche à tout pour notre bonheur
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :