•  

    Au-dessus de Collonges

    Cheminement (30)

     

    Une marguerite en grande conversation avec la marque jaune... elles comparent leur teinture...


    1 commentaire
  •  

    J'ai l'impression que la floraison des plantes et arbres continue d'exploser, comme si la nature voulait nous montrer qu'elle n'a pas dit son dernier mot! Les sorbiers des oiseleurs font partie de ce festival de fleurs!

    Au bord du chemin... les sorbiers

     

    Les branches sont parsemées de grappes florales plus que d’habitude!

    Au bord du chemin... les sorbiers

     

    Tout le long du chemin, autour des 1200-1400 m, on ne peut pas les rater

    Au bord du chemin... les sorbiers

     

    Ici avec vue sur le Mont-Blanc...

    Au bord du chemin... les sorbiers

     

    ... là avec le village de Finhaut en contre-bas...

    Au bord du chemin... les sorbiers

     

    J'aime voir ces arbres qui annoncent une promesse de fruits orangés pour cet automne!

    Au bord du chemin... les sorbiers

     

    Sûr, les oiseaux vont se régaler en fin de saison et même l'hiver prochain...

    Au bord du chemin... les sorbiers

     

    ... et nos balades seront colorées cet automne!


    1 commentaire
  •  

    Celles et ceux qui me suivent depuis trèèès longtemps, connaissent cet ouvrage que je ressors à chaque printemps, espérant le terminer!

    Patch aux cerises

     

    Eh bien non, toujours pas fini! Le quilting du jardin de grand-mère au centre m'a demandé beaucoup d'effort! En fait, j'avais acheté un molleton dans un magasin de tissus, pas du tout spécialisé pour le patch. Résultat, trop épais, je l'ai partagé pour le rendre plus fin, mais de piètre qualité, il m'a fallu de l'énergie pour quilter autour de tous ces hexagones!

    Voilà, c'est fait!

    Patch aux cerises

     

    Je peux attaquer le tour où les couches de tissus sont moins nombreuses, c'est plus facile!

    Patch aux cerises

     

    Encore un petit effort et je devrais arriver à le terminer...

    Patch aux cerises

     

    ... peut-être pour la saison des cerises de cette année...

    Patch aux cerises

     

    ... peut-être pas, mais je ne suis plus à un an près! Affaire à suivre, si vous êtes patients et patientes!


    10 commentaires
  •  

    Près d'Emosson

    Cheminement (29)

     

    Quand on marche en montagne, par sécurité on a tendance à rester les yeux rivés au sol, du moins à regarder vers l'avant. Pourtant, il vaut la peine de s'arrêter régulièrement et de jeter un regard vers l'arrière! Voilà ce qu'on découvre ici!

    Cheminement (29)

     

    Un coup d’œil sur le Mont-Blanc et sa chaîne, ça vaut toujours la peine!

     


    1 commentaire
  •  

    Au cours de notre balade dans l'Hengstschlund, nous sommes passés près d'un chalet d'alpage plein de charme. Pas besoin de jardin autour de la demeure, les myosotis font l'affaire...

    Autour du chalet

    Autour du chalet

     

    Aux abords du chalet, le travail des hommes se remarque aux tas de pierres "récoltées" sur les pâturages, rassemblées pour dégager l'herbe et fournir plus de nourriture aux bêtes.

    Autour du chalet

     

    Je ne sais pas si cet alpage sera habité cet été par un berger, mais il semble tout de même entretenu.

    Autour du chalet

     

    En tout cas, il y aura du bétail par là, les clôtures sont en place...

    Autour du chalet

     

    Les couleurs éclatent sur les pentes herbeuses bien exposées au soleil!

    Autour du chalet

     

    Ici les pissenlits rivalisent avec les lamiers pourpres.

    Autour du chalet

    Autour du chalet

     

    Nous aurions bien prolongé notre halte dans ce lieu paisible, mais nous reprenons le chemin en jetant un peu plus loin un dernier coup d’œil sur ce chalet et ses alentours.

    Autour du chalet

     

    Beau jeudi de l'Ascension!


    votre commentaire
  •  

    Hengstschlund, un nom imprononçable qui signifie les gorges de l'étalon et qui désigne une petite vallée charmante  des Préalpes Bernoises. Un lieu à 45 minutes de Fribourg, qui nous change des Alpes et offre une jolie balade colorée.

    Au fond de la combe, un torrent gambade le long du chemin.

    Hengstschlund

     

    Entre 1200 m et 1500 m environ, le paysage verdoyant de cette vallée est vivifiant!

    Hengstschlund

    Hengstschlund

     

    Quand le bétail va monter, d'ici peu, il aura de quoi se régaler!

    Hengstschlund

     

    Pour l'instant, ce sont nos yeux qui se régalent devant ce jardin sauvage!

    Le printemps est déjà bien avancé, les pétasites blanches, en graines, en témoignent...

    Hengstschlund

    Hengstschlund

     

    ... de même que les tussilages.

    Hengstschlund

    Hengstschlund

     

    De nombreuses autres fleurs ont pris le relais: le compagnon rouge...

    Hengstschlund

    Hengstschlund

     

    La polygale

    Hengstschlund

     

    La petite gentiane

    Hengstschlund

     

    La renouée...

    Hengstschlund

     

    ... en compagnie d'un raz de marée de pissenlits!

    Hengstschlund

     

    Le jaune éclate de partout!

    Hengstschlund

    Hengstschlund

    Hengstschlund

    Hengstschlund

     

    A côté de ce jaune intense, la pédiculaire feuillée paraît palote...

    Hengstschlund

     

    ... mais tout de même plus sophistiquée!

    Hengstschlund

     

    On se promène en regardant beaucoup par terre, mais le paysage alentour des Préalpes est aussi plaisant!

    Hengstschlund

    Hengstschlund

     

    Pas de quoi s'ennuyer le long du chemin!

    Hengstschlund

     

    Pour mieux situer la balade, c'est ICI

    Hengstschlund


    9 commentaires
  •  

    Il y a déjà plusieurs mois, j'ai eu la chance de recevoir de mon amie Madeleine un magnifique rouet Ashford en très bon état.

    Dépoussiérer les rouets

     

    Malheureusement, l'hiver dernier, Madeleine, déjà âgée, nous a quittés. Et pour lui rendre hommage, j'avais vraiment envie de mettre en route ce rouet, surtout que son fils est venu m'apporter dernièrement un cantre et des bobines qu'il avait retrouvés dans les affaires de sa maman. Le matériel au complet, il fallait que la roue tourne!

    Vous vous souvenez peut-être que je vous avais déjà parlé de filage ici, car dans ma lointaine jeunesse je filais déjà la laine et à l'époque je m'étais achetée un rouet Louët que j'ai toujours et que j'avais remis en route il y a quelques temps (ouh lala le temps passe vite!).

    Dépoussiérer les rouets

     

    Donc le filage n'est pas une activité nouvelle pour moi, mais il a fallu tout de même que je découvre le fonctionnement du rouet de Madeleine et que je reprenne les laines peignées entre les mains pour tenter d'en faire un fil! 

    Cela s'est relativement bien passé...

    Dépoussiérer les rouets

     

    ... j'ai filé 2 bobines (celles du bas)...

    Dépoussiérer les rouets

     

    ... en vue de faire un fil double. En fouinant sur le web, j'ai découvert des tas de choses que je ne connaissais pas sur le filage et j'ai donc essayé d'apprendre à retordre les fils. Je m'y suis mise et j'ai obtenu un bel écheveau de laine prêt à être tricoté, mais ce ne sera pas pour des chaussettes!

    Dépoussiérer les rouets

     

    Il y a encore du chemin pour que mon fil s'affine! Voilà pourquoi je suis allée chercher au fond de ma cave des restes de laines cardées qui datent du siècle passé (et qui sentent mauvais, mais tant pis!).

    Dépoussiérer les rouets

     

    ... et que j'ai fait tourner la roue pour m'entraîner!

    Dépoussiérer les rouets

     

    J'ai aussi repris mon ancien rouet pour comparer le travail sur les deux objets.

    Dépoussiérer les rouets

     

    Je sens qu'il faudra encore pédaler et filer quelques mètres de fil pour trouver une grosseur acceptable et de la régularité. Pour l'instant, je vais faire une pause, car je sens que mon genou droit n'apprécie pas trop cet entraînement intense et je n'aimerais pas lui offrir une tendinite!

    Dépoussiérer les rouets

     

    Mais ce n'est que partie remise!

    Belle semaine!


    5 commentaires
  •  

    Gorges du Trient

    Cheminement (28)

     

    Passer le pont, franchir le torrent...

    Cheminement (28)

     

    ... une étape sur le chemin, un jalon sur la route. On s'y arrête un moment, on reprend des force dans ce décor spectaculaire et sauvage....

    Cheminement (28)

     

    ... et on repart, revigoré, en sachant qu'il y aura une prochaine escale!

    Cheminement (28)

     


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires