• Sur le bord du chemin... les vernes

     

    Leur vrai nom, ce sont les aulnes verts, mais chez nous, dans les Alpes Suisses, on les nomme les vernes. Ces arbustes qui poussent au-dessus de 1200 m ont la particularité de se courber sous le poids de la neige ou des avalanches.

    Sur le bord du chemin... les vernes

     

    En ce moment, alors que la neige se retire, ils sont en train de se redresser et de reprendre de la vigueur.

    Sur le bord du chemin... les vernes

    Sur le bord du chemin... les vernes

     

    Leurs chatons sont en fleurs

    Sur le bord du chemin... les vernes

    Sur le bord du chemin... les vernes

     

    Ici on aperçoit les fruits de l'année précédente, typiques de l'aulne.

    Sur le bord du chemin... les vernes

     

    D'autres arbres n'ont pas la chance de résister et craquent sous la force des coulées de neige...

    Sur le bord du chemin... les vernes

     

    On pourrait donc être admiratif devant ces végétaux robustes... mais...

    En réalité, depuis l'abandon progressif des pâturages d'altitude et depuis que l'homme ne les entretient plus autant, les vernes envahissent les pentes des montagnes et posent un véritable problème écologique: ils prolifèrent très rapidement, recouvrent le sol de manière dense et ne laissent plus de place aux autres espèces. La biodiversité chute drastiquement là où les aulnes verts s'étalent. De plus, comme ils ploient sous la neige, leurs forêts n'offrent pas de protection contre les avalanches au contraire des autres forêts (épicéas, mélèzes...). Et dernier inconvénient: ils rejettent un gaz à effet de serre très puissant, le protoxyde d’azote.

    Alors que cet arbre pousse depuis longtemps dans nos paysages, il devient indésirable. L'arracher, cela semble impossible. Une solution existerait: introduire des races de moutons et chèvres rustiques friands de l'écorce des aulnes...

    J'espère qu'à l'avenir, les vernes ne vont pas trop s'étendre... J'avoue que je n'aimerais pas voir disparaître toutes cette merveilleuse diversité du bord des chemins...

    Sur le bord du chemin... les vernes

     

    Les informations ci-dessus sont reprises d'un article paru ICI


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 4 Juin à 08:46
    Amandine

    merci pour cette information, que je ne connaissais pas ... en effet les moutons et autres chèvres gourmandes ont bien du boulot a venir, et il faudrait que cela soit remis au gout du jour ! Beaucoup de municipalité font le choix désormais de se servir des moutons pour l'entretien des espaces vert, pourquoi pas la haut aussi :)

    2
    capucine
    Lundi 4 Juin à 09:35

    Très envahissants c'est vrai ,  les branches chargées de fruits décorent la maison à la Noël 

    Très jolie gentiane ! panorama enneigé ...tout et tout 

    Merci !

    3
    Mardi 5 Juin à 07:54

    On en apprend des choses chez toi !

    4
    Jeudi 7 Juin à 23:20

    Par ici aussi, les aulnes sont appelés vernes, et de nombreux lieux en portent le nom. Leur extension es préoccupante, du moins en zone montagneuse!

    Encore un bel article, merci !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :