•  

    Refuge des Dents du Midi (2900 m)

    Se Poser et Pauser (51)

     

    Après 1500 m de montée, quel plaisir d'arriver à cette cabane qui ressemble à une petite station polaire...

    Se Poser et Pauser (51)

     

    ... de s'asseoir sur ce banc et de se voir offrir une tasse de thé par la gardienne. On souffle un bon coup, on refait ses forces avec un bon pique-nique et on se délecte de la vue sur Salanfe, le Mont-Blanc et toute la chaîne des Alpes Valaisannes!

    Se Poser et Pauser (51)

     

    Juste derrière, le glacier de Plan-Névé et les Dents du Midi qui dépassent fièrement.

    Se Poser et Pauser (51)

    Se Poser et Pauser (51)

    Se Poser et Pauser (51)

     

    Il va falloir redescendre et qu'est-ce qu'on envie le parapentiste qui décolle juste devant nous...

    Se Poser et Pauser (51)

     

    ... et qui prend même encore de la hauteur!

    Se Poser et Pauser (51)

     

    On hésite à passer par les toilettes...

    Se Poser et Pauser (51)

     

    ... et ce n'est pas la propreté qui nous inquiète!

    Se Poser et Pauser (51)

     

    Descente par le même chemin!

    A l'Auberge de Salanfe, dernière halte et coup d’œil vers le massif des Dents du Midi où se cache le minuscule refuge...

    Se Poser et Pauser (51)

     

    ... et on s'offre une lumière de fin d'après-midi qui clôt à merveille cette longue journée de randonnée...

    Se Poser et Pauser (51)

     

    ... presque terminée!

     

    Se Poser et Pauser (51)

    Pour plus de détail sur le parcours, c'est ICI


    1 commentaire
  •  

    Changer d'altitude permet d’observer la végétation à divers stades de floraison. Le week-end dernier, entre 1500 et 1800 m environ, les fleurs ont fait place aux graines, prêtes à s'envoler ou se déposer alentour...

    Au bord du chemin... contrastes

     

    Les couleurs se dégradent entre le beige crème et le brun...

    Au bord du chemin... contrastes

    Au bord du chemin... contrastes

    Au bord du chemin... contrastes

    Au bord du chemin... contrastes

    Au bord du chemin... contrastes

     

    Si l'on s'élève, qu'on dépasse la barre des 2000 m, limite des arbres...

    Au bord du chemin... contrastes

     

    ... les couleurs de l'été réapparaissent! Le mauve des gentianes champêtres...

    Au bord du chemin... contrastes

    Au bord du chemin... contrastes

     

    Le bleu des gentianes ciliées...

    Au bord du chemin... contrastes

    Au bord du chemin... contrastes

     

    Et le jaune des saxifrages.

    Au bord du chemin... contrastes

     

    Cette plante porte bien son nom qui vient du latin "qui brise les pierres". Le long du sentier, elle se plaît dans la caillasse! En compagnie des campanules...

    Au bord du chemin... contrastes

     

    ... ou seules.

    Au bord du chemin... contrastes

     

    Dans ce monde si minéral, au pied des Dents du Midi, on apprécie ces bouquets d'été qui persistent!

    Au bord du chemin... contrastes

     


    votre commentaire
  •  

    Approcher du barrage de Salanfe...

    Au bord du chemin... comme un miroir

     

    ... en se demandant comment apparaîtra le lac sous ce beau soleil matinal! La surprise qui nous attend est de taille!

    Au bord du chemin... comme un miroir

     

    Aucun soupçon de brise, le lac se présente comme un miroir et nous offre un spectacle à double!

    Au bord du chemin... comme un miroir

    Au bord du chemin... comme un miroir

    Au bord du chemin... comme un miroir

     

    Auto portrait devant les Dents du Midi!

    Au bord du chemin... comme un miroir

     

    La Forteresse et la Cathédrale me font tourner la tête!

    Au bord du chemin... comme un miroir

     

    En s'élevant un peu le spectacle se poursuit...

    Au bord du chemin... comme un miroir

    Au bord du chemin... comme un miroir

     

    ... mais plus pour longtemps, le souffle du vent, même léger, va venir tout effacer!


    7 commentaires
  •  

    Près des Marécottes

    Se Poser et Pauser (50)

     

    Un siège qui a dû servir dans un temps plus ancien, celui où les hommes et les femmes se déplaçaient à pied dans les vallées et appréciaient de se reposer le long du chemin. Halte bienvenue pendant l'effort, reprendre souffle, attendre ses compagnons, se ravitailler ou prier...

    Se Poser et Pauser (50)

     

    A présent, on ne s'arrête plus sur le sentier, on court, le chrono autour du poignet, pas le temps de se poser. Sûrement quelques regrets pour ces planches de bois!


    1 commentaire
  •  

    Depuis une semaine, dans mon petit atelier, les fils et les tissus ont été remplacés par un autre matériel...

    En rénovation

     

    ... pas question d'y manier l'aiguille!

    En rénovation

     

    Dans notre maison, c'est opération isolation du toit, les chambres les unes après les autres...

    En rénovation

     

    ... et je m'occupe plus de déménager les meubles et faire des cartons que de broderie!

    Un peu de peinture aussi ce week-end pour rafraîchir mon atelier qui va devenir un joli espace, je l'espère!

    En rénovation

     

    Un peu de patience avant de tout réaménager, je suis pressée que l'électricien installe la lumière!

    En rénovation

     

    En attendant, j'ai mon petit atelier dans une boîte...

    En rénovation

     

    ... une petite broderie qui ne prend pas beaucoup de place

    En rénovation

     

    Encore Dijanne Cevaal et un morceau de toile imprimée que je rebrode! 

    A suivre, mais patience, mes ouvrages avancent bien lentement en ce moment!


    3 commentaires
  •  

    Trentemoult

    Se poser et Pauser (49)

     

    A quelques pas (ou plutôt de brasses de Nantes), échapper à la ville et savourer le calme de cet ancien petit village de pêcheurs.

    Se poser et Pauser (49)

     

    Parcourir les ruelles colorées...

    Se poser et Pauser (49)

     

    ... et fleuries (c’était au printemps!)

    Se poser et Pauser (49)

    Se poser et Pauser (49)

     

    Depuis Nantes, une navette bateau traverse la Loire et nous amène dans cette bourgade. Un charmant petit détour!


    1 commentaire
  •  

    Me voilà parée pour la saison froide!

    Chaussettes à fleurs

     

    Beaucoup de plaisir à tricoter cette paire de chaussettes, même si j'ai dû défaire plusieurs fois quelques tours! Avec de la laine Jawoll de Lang, je suis partie du modèle de Stone Knits Star of the Snow socksComme les edelweiss ne donnaient pas très bien, je les ai transformées, peut-être des œillets?

    Chaussettes à fleurs

     

    ... et j'ai aussi rajouté une petite guirlande vers le bout du pied.

    Chaussettes à fleurs

    Chaussettes à fleurs

     

    J'aime bien l'idée du talon et de la pointe de pied en noir!

    Chaussettes à fleurs

     

    Mademoiselle Azalée s'est enthousiasmée pour mes chaussettes et je ne pouvais pas lui refuser une paire. Me voilà repartie avec mes 5 aiguilles...

    Chaussettes à fleurs

     

    ... pour tricoter le modèle qu'elle a choisi tiré du livre de Stine und Stitch.

    Chaussettes à fleurs

     

    Je teste une autre manière de réaliser le talon (en rangs raccourcis)... j'aime bien essayer de nouveaux trucs!


    11 commentaires
  •  

    Parcourir les sentiers, c'est aussi se laisser séduire par la roche alentour. J'avoue que pour moi qui ai grandi dans le Jura, entre le vert des sapins et le vert des pâturages, il m'a fallu du temps pour apprécier tous ces cailloux que l'on croise sur les montagnes. Auparavant, tous les sommets étaient pareils pour moi, gris et blancs, et je ne voyais pas de différence entre eux mis à part leur forme. Petit à petit, surtout grâce à Monsieur Azalée, j'ai pris conscience de l'immense variété des rochers qui bordent le sentier et même si je n'y connais presque rien en géologie, je peux apprécier l'environnement minéral!

    Randonner près du barrage d'Emosson permet de rencontrer des paysages divers...

    Au bord du chemin... la pierre

     

    La silhouette imposante du Mont-Blanc et de son massif, bien sûr,

    Au bord du chemin... la pierre

     

    La chaîne des Perrons, sa jolie crête dentelée...

    Au bord du chemin... la pierre

     

    ... et ses parois aux teintes rosées, paradis des grimpeurs.

    Au bord du chemin... la pierre

     

    La montée vers le Col de la Terrasse, de gros pierriers qui racontent que la montagne s'érode!

    Au bord du chemin... la pierre

     

    Derrière le Col (2700 m), des paysages presque désertiques...

    Au bord du chemin... la pierre

     

    ... car la neige éternelle s'est retirée ces dernières années...

    Au bord du chemin... la pierre

     

    ... et la végétation commence à peine à s'installer.

    Au bord du chemin... la pierre

     

    La roche offre de beaux contrastes...

    Au bord du chemin... la pierre

     

    ... et déploie des surfaces de dessins harmonieux.

    Au bord du chemin... la pierre

     

    Et les deux versants du lac du Vieux Emosson mettent également en évidence la diversité des roches. Blanches d'un côté...

    Au bord du chemin... la pierre

    Au bord du chemin... la pierre

     

    ... noires de l'autre...

    Au bord du chemin... la pierre

     

    ... pour former des décors saisissants, c'est sûr!

    Au bord du chemin... la pierre

     


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires