•  

    Promenade printanière au fond de la Vallée du Trient. Nous descendons du train à Châtelard village, pour nous engager sur un sentier ombragé et joliment "moussu".

    Les gorges mystérieuses de Tête Noire

    Les gorges mystérieuses de Tête Noire

     

    Il va falloir malheureusement longer un bout la route de la Forclaz...

    Les gorges mystérieuses de Tête Noire

     

    ... avant de descendre dans un vallon. Nous croisons quelques habitations isolées...

    Les gorges mystérieuses de Tête Noire

    Les gorges mystérieuses de Tête Noire

     

    ... et nous voilà bientôt arrivés à l'emplacement des gorges de Tête Noire que nous découvrons pour la première fois.

    Une passerelle à flanc de rocher nous amène vers les cascades.

    Les gorges mystérieuses de Tête Noire

     

    Vue plongeante vers le torrent tout au fond, il s'agit du Trient.

    Les gorges mystérieuses de Tête Noire

     

    Au bout de la passerelle, une gorge très étroite d'où jaillit le vacarme de l'eau...

    Les gorges mystérieuses de Tête Noire

     

    ... et des escaliers qui nous emmènent dans les profondeurs...

    Les gorges mystérieuses de Tête Noire

     

    ... sous des rochers...

    Les gorges mystérieuses de Tête Noire

    Les gorges mystérieuses de Tête Noire

     

    ... dans le Temple des Nymphes! Le lieu porte bien son nom, c'est splendides!

    Les gorges mystérieuses de Tête Noire

     

    Entre les rochers on aperçoit notre passerelle vers laquelle nous remontons.

    Les gorges mystérieuses de Tête Noire

     

    Un dernier regard vers le gouffre!

    Les gorges mystérieuses de Tête Noire

     

    D'anciens supports apparaissent dans la falaise, ce site touristique est très anciens!

    Les gorges mystérieuses de Tête Noire

    Les gorges mystérieuses de Tête Noire

     

    Après la visite des gorges, nous remontons en direction de Tête Noire pour nous trouver une place de pique-nique.

    Les gorges mystérieuses de Tête Noire

     

    Un joli sentier, mais vertigineux!

    Les gorges mystérieuses de Tête Noire

     

    Pour le retour, nous redescendons vers le Trient, au fond de la Vallée, là où il retrouve l'Eau Noire qui arrive de la France (Vallorcine).

    Les gorges mystérieuses de Tête Noire

     

    Un pont nous permet de traverser le Trient et nous longeons le torrent qui se calme et gazouille. Le lieu est très sauvage, on n'y accède qu'à pied!

    Les gorges mystérieuses de Tête Noire

    Les gorges mystérieuses de Tête Noire

    Les gorges mystérieuses de Tête Noire

     

    Le jaune des tussilages...

    Les gorges mystérieuses de Tête Noire

     

    Une nouvelle passerelle, avant de quitter le torrent et de remonter en direction de Finhaut.

    Les gorges mystérieuses de Tête Noire

     

    Le soleil printanier tape dur dans cette pente raide et cette remontée est pénible!

    Les gorges mystérieuses de Tête Noire

     

    Un dernier coup d’œil vers le fond de la Vallée pour se dire que l'on arrive bientôt à Finhaut!

    Nous avons fait le déplacement en train, mais on peut aussi rejoindre les Gorges de Tête Noire en voiture, il est possible de s'arrêter sur la route de la Forclaz, entre le village de Trient et Châtelard.

    Les gorges mystérieuses de Tête Noire

     

    ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

    Je vous abandonne une petite semaine! Quelques jours d'escapade à Nantes, peut-être vous croiserai-je au Salon Pour l'Amour du Fil?

    Belle semaine!


    1 commentaire
  •  

    Les marais de Guin (Canton de Fribourg)

    Se pauser et poser (31)

     

    Avant de flâner dans cette réserve naturelle, penser au temps qui passe, à ces milliers d'années qu'il a fallu pour que ce milieu humide se développe et puisse accueillir une diversité d'espèces animales et florales. Songer à quelle rapidité l'homme peut détruire de tels lieux, en prélevant la tourbe, en y déposant ses déchets ou en construisant une autoroute à ses côtés. Heureusement, cet espace, protégé depuis 1975, a retrouvé une dimension sauvage où l'on peut pénétrer grâce à des sentiers aménagés.

    Se pauser et poser (31)

    Se pauser et poser (31)

     

    Autour des plans d'eau, le printemps est à peine sorti...

    Se pauser et poser (31)

    Se pauser et poser (31)

    Se pauser et poser (31)

     

    Heureusement, les prunelliers offrent quelques fleurs!

    Se pauser et poser (31)

    Se pauser et poser (31)

     

    Un observatoire nous permet de prendre de la hauteurs...

    Se pauser et poser (31)

    Se pauser et poser (31)

     

    Malheureusement pas trop d'oiseaux à observer à ce moment-là...

    Une jolie vue par contre sur la végétation!

    Se pauser et poser (31)

     

    Les saules sont en fleurs...

    Se pauser et poser (31)

     

    ... alors que les plantes aquatiques se présentent encore en mode hivernal!

    Se pauser et poser (31)

    Se pauser et poser (31)

     

    Et pour entendre les crapauds, il faudra patienter un peu!

    Se pauser et poser (31)

     

     En attendant, on prend du bon temps en admirant Monsieur Colvert!

    Se pauser et poser (31)

     


    3 commentaires
  •  

    Mon coupe-fil japonais possédait une protection plastique transparente, pas vraiment jolie et vite égarée sur la table...

    Mini bricole

     

    J'ai pensé lui confectionner un petit chapeau fleuri, une mini bricole...

    Mini bricole

     

    ... donc de minis broderies.

    Mini bricole

     

    Les pâquerettes du jardin m'ont inspirée!

    Mini bricole

    Mini bricole

     

    Et pour le dos du chapeau, on pourrait dire que ces fleurettes  ressemblent aux myosotis de mes potées...

    Mini bricole

     

    ... quand ceux-ci seront un peu plus ouverts!

    Mini bricole

    Mini bricole

     

    Mon coupe-fil est bien protégé, je peux reprendre la broderie de ma prairie...

    Mini bricole

     

    Dernière page en cours...


    9 commentaires
  •  

    La douceur printanière a vraiment du mal à s'installer. Je patiente en avançant un ouvrage destiné à la saison froide!

    En attendant le chaud...

     

    Celui que j'ai commencé pour emmener à Lyon!

    En attendant le chaud...

     

    Avec différentes laines de chez Lang et 2 fils de la Bien-Aimée, je tricote une étole inspirée d'un modèle de chez Lang.

    Vu sa grandeur, un ouvrage qui va prendre quelques mois et que je laisserai en attente dès qu'il fera plus chaud!

    En attendant le chaud...

     

    Mais à suivre...


    1 commentaire
  •  

    San Sebastian, Pays Basque Espagnol

    Se Poser et pauser (30)

     

    Ambiance de vacances, quand on a le temps de s'asseoir et de s'imprégner du lieu, des couleurs, des odeurs et des bruits inédits...


    1 commentaire
  •  

    Samedi matin, en route pour l'Embarcadère (pas très loin de la gare Perrache), là où a lieu le festival de tricot.

    Passage à Bellecour et petit coucou à Notre-Dame de Fourvière toujours là!

    Knit eat à Lyon... suite

     

    Nous rejoignons le bord de Saône, un plaisir de déambuler sur le quai.

    Knit eat à Lyon... suite

     

    Nous essayons de déterminer une espèce d'arbres qui nous est inconnue, mais sans succès! Tant pis, nous nous contentons de l'admirer!

    Knit eat à Lyon... suite

     

    Un bateau attire notre regard...

    Knit eat à Lyon... suite

     

    ... et nous émerveille! Des plantations à bord! Que dis-je, un verger sur le pont!

    Knit eat à Lyon... suite

     

    Et il s'agit de chambres d'hôtes! Une adresse à retenir, non?

    Knit eat à Lyon... suite

     

    Nous voilà arrivées à l'Embarcadère!

    Knit eat à Lyon... suite

     

    Nous ne sommes pas seules à débarquer de bon matin, le salon semble victime de son succès et les allées entre les stands sont prises d'assaut! Avec ce monde, difficile de réaliser des photos!

    Knit eat à Lyon... suite

     

    La force de ce festival: une nouvelle génération de laines à tricoter et surtout un nouvel état d'esprit dans leur production. Sur les stands: des fils ne provenant pas de filatures industrielles, la recherche de productions locales, d'élevages respectueux des bêtes, des teintures artisanales et même végétales. Et malgré tout, des fils de grandes qualités et très beaux! On s'en met plein les yeux!

    Knit eat à Lyon... suite

     

    Une grande joie: m'arrêter sur le stand de Céline, de "Teinture Sauvage", et découvrir ses laines en vrai!

    Knit eat à Lyon... suite

     

    Plonger dans ses boîtes de fils à broder, un régal!

    Knit eat à Lyon... suite

     

    Un coup de cœur: les cartons d'échantillons tricotés de (Vi)laines où figurent les noms des couleurs: un enchantement poétique! Et qu'est-ce qu'on a ri!

    Si vous ne voyez pas bien le texte, cliquez sur la photo! 

    Knit eat à Lyon... suite

    Knit eat à Lyon... suite

    Knit eat à Lyon... suite

     

    Comme son nom l'indique, le Knit eat, c'est aussi de bonnes choses à manger! Juste pu prendre la photo avant la ruée des affamés!

    Knit eat à Lyon... suite

     

    Au retour de Lyon, mes yeux sont remplis de merveilles, mes poches pleines de cartes de visite et ma valise n'a pas pris tellement de poids, finalement!

    Quelques pelotes et un modèle de tricot estival acheté chez Tricothé

    Knit eat à Lyon... suite

     

    Une étole en lin et quelques échevettes (Teinture Sauvage) et de magnifiques boutons dans l'esprit du livre végétal que je brode, j'ai une petite idée pour leur utilisation!

    Knit eat à Lyon... suite

    Knit eat à Lyon... suite

     

    Ce n'est pas le tout de se balader, les aiguilles m'attendent et je vais me remettre avec plaisir à l'ouvrage après un dernier coup d’œil sur la Saône!

    Knit eat à Lyon... suite

     


    5 commentaires
  •  

    De retour de Lyon, je sais que mon reportage est attendu! Voici quelques jolis moments que je vous partage!

    Départ en train vendredi matin sous un ciel d'hiver...

    Knit eat à Lyon

     

    ... et le début du voyage se déroule dans le brouillard: pas grand chose à voir par la fenêtre!

    Knit eat à Lyon

     

    Heureusement, le temps se dégage et dès le bord du Léman, le paysage s'éclaircit.

    Papotage et crochetage durant le voyage avec mon amie Clo, le temps passe vite et nous voilà déjà à Lyon!

    Trois projets au programme de l'après-midi: tout d'abord découvrir le magasin Tricothé, tout près de la Place Bellecour. Une magnifique caverne de laines magnifiques et un accueil chaleureux...

    Knit eat à Lyon

     

    ... et surtout de nombreux modèles de tricot, pulls et châles, réalisés par Danielle Clément, la propriétaire du magasin! On aurait envie de tout tricoter!

    Knit eat à Lyon

    Knit eat à Lyon

     

    Une adresse à retenir, c'est sûr! Le site internet est en construction!

    Deuxième étape, pas bien loin, le Musée des Tissus.

    Knit eat à Lyon

     

    Quel bonheur de se plonger dans ce patrimoine d'étoffes. Beaucoup de toiles tissées, en soie, bien sûr...

    Knit eat à Lyon

    Knit eat à Lyon

    Knit eat à Lyon

    Knit eat à Lyon

     

    De la broderie, tout en finesse...

    Knit eat à Lyon

     

    Des tapisseries imposantes...

    Knit eat à Lyon

    Knit eat à Lyon

     

    ... aux détails qui foisonnent.

    Knit eat à Lyon

     

    Des vêtements d'ici ou d'ailleurs dans le monde...

    Knit eat à Lyon

    Knit eat à Lyon

     

    ... et des ouvrages source d'inspiration!

    Knit eat à Lyon

    Knit eat à Lyon

     

    Une très belle collection, mais un musée qui aurait besoin d'un bon coup de dépoussiérage! La présentation et les explications manquent d'attraction. Dommage car il recèle de trésors!

    Pour le troisième moment de cet après-midi lyonnais: flâner dans les rues...

    Knit eat à Lyon

     

    ... et se poser sur une terrasse pour l'apéro!

    Knit eat à Lyon

     

    La suite du reportage pour tout bientôt! 


    8 commentaires
  •  

    Dans mon jardin d'avril

    Se poser et pauser (28)

     

    J'avais décidé de ne plus vous montrer de photo de banc enneigé... mais les caprices de la météo... accepter que tout ne se passe pas comme on le prévoyait, changer de programme et ne pas oublier que lumière et chaleur vont revenir!

    Se poser et pauser (28)

    Se poser et pauser (28)

     


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires